Positive Éducation – Saint Etienne

Positive Éducation – Saint Etienne

Pour fêter ses 10 ans le rendez-vous électronique stéphanois a mis les petits plats dans les grands. Peu de « têtes d’affiches », mais une qualité musicale qui n’a rien à envier aux grands événements du même genre.

Retour sur une soirée d’ouverture parfaite de A à Z. Dès notre arrivée, la jeune SKLAER pose les bases avec un set Electronica perché parfait pour l’apéro. Nous voguons ensuite vers ZAATAR qui nous enivre d’une puissante techno trance aux accents oldschool et efficace. La palme reviendra ensuite à la marocaine OJOO GUAL. Un set d’une extrême précision, qui nous amène sur des terres inconnues. Une véritable performance futuriste mêlant électro, bass, noise, hardcore pointue, déconcertante de maîtrise. Un pur plaisir. Aphex Twin aurait il une soeur cachée? Nous écouterons le début de set de PEREL, entre italo disco, vocal trance et électro techno mais nous préférons nous tourner vers AMOR SATYR et TATYANA JANE, qui nous transporteront dans un cercle drum de belle qualité. Un petit tour ensuite sur la 3eme scène pour le set de DJ NOBU, qui nous balance une techno mentale sous haute tension, tandis qu’un laser rouge balaye la foule. Viendra ensuite la dernière partie du live de trublion KINK, qui se la joue très techno, sans doute un peu moins technique qu’à son habitude, mais qui soulève néanmoins le public en grande forme. Et c’est enfin le trop rare duo FJAAK qui clôturera cette soirée. Habillés en Mario et Luigi, ils nous donneront une belle leçon de techno groove sans concession. De l’énergie pure extrêmement bien amenée, à la fois club et underground, dark et joviale. La main room est extatique et c’est avec un maximum d’applaudissement qu’il termineront comme à leur habitude, par un énorme cut. On adore.

Pour cette première soirée ( et la seule pour ma part), on retiendra donc un staff convivial et poli, une clientèle qui sait pourquoi elle est là et qui aime le partage et des artistes qui donnent le meilleur d’eux même. Un big également à l’organisation qui fait la part belle à la scène féminine. Qualité, découverte, décontraction, positivité et éducation, un festival qui porte donc bien son nom !!!