Connexion
Close

Sonar Festival 2016

Sonar Festival 2016

Léo

By Léo, Alcid & Karine

 

Quelle belle édition 2016, qui a attiré cette année plus de 115.000 personnes ! Nous avons bien du mal à revenir à la réalité, mais c’est avec plaisir que nous allons vous faire partager ce week-end riche en découvertes et belles surprises.

Vendredi on commence sur El Guincho un live hip hop espagnol parfait pour débuter la journée : De la présence et une bonne communication avec le public !

Un petit tour et on revient sur le ghanéen Ata Kak. Après la petite pluie, le Monsieur va faire revenir le soleil dans le ciel et le visage du public. Grâce à sa musique africaine bien dansante, il ramène le public dehors ! Tout de noir vêtue et lunette de soleil sur le nez, il délivre un live parfait autant au niveau de son chant que de ses petits pas de danse magnifiques !! Un show parfait qui nous a gonflé à bloc ; à voir absolument !! On enchaine sur Congo Natty qui déroule un set reggae dub et enchaine les tubes : le public est ravi et chante en cœurs avec la chanteuse et la choriste.  Ensuite direction Underground Résistance : un live house d’une qualité jamais vue, autant musicale que sur la prestation. Saxo, piano, etc… tout est joué en direct, ils font même une battle clavier (comme une guitare) vs saxo ; une folie !!! Les 4 ne se parlent pas un instant ; pourtant tout s’enchaine et rentre parfaitement, une belle symbiose au sein du groupe. Quelle claque ! Après ça autant vous dire que voir Santigold en pyjama sur le Sonarvillage, ça fait bizarre

 

Le soir, on commence sur une curiosité Anohni, avec des visuels malsains, trash et musique glauque. Les fans, eux, avaient l’air ravi ! Red Axes enchaine avec un live electro techno parfait pour se mettre en jambes. Une partie va profiter de la fin du show de Kode9, le patron d’Hyperdub, avec une bonne sélection dubstep pointue. Vite, direction le SonarPub, afin d’écouter avec autant de plaisir le live de Flume, qui attaque avec le « Holdin On » et clôture avec « You & Me ». La nouvelle configuration du SonarCar est une véritable réussite, avec un espace circulaire dans lequel Four Tet offrait 7 heures de set d’une belle sélection musicale, comme à son habitude.

Flume_SonarPub_sonar2016_Leafhopper_001

Samedi, après un dur réveil, on attaque la 3ème journée au sonar festival ! On commence avec le live band Canadien, Badbadnotgood, qui délivre un live jazz puissant, mélangeant morceaux de l’album et improvisation une fois à la batterie, une autre au saxophone. Malgré la pluie, le public reste devant la scène du Sonarvillage et ils apprécient et se donnent à fond. Seul bémol, le batteur Alexander Sowinski parle un peu trop entre les morceaux. Mais c’est un beau partage de leur amour de la musique qui se fait durant ce show ! On enchaine ensuite avec IvyLab, tout droit débarqué d’Angleterre. Hélas, comme dans leur pays d’origine, la pluie s’installe durablement, jusqu’au début de leur set. Un set assez dub au début qui évolue ensuite vers des tonalités plus basses et dansantes ; leur fans sont là, malgré les seaux d’eau qui tombent. Ils réussissent à garder le public au chaud de leur sélection (il fait 19 degrés, une première pour un sonar de jour). Un back to back à 3 réussi, grâce à une bonne montée, tout au long du set et une sélection fine et bien mixée. Un tour au bar et un verre plus tard, le soleil revient pour le set de Troyboi qui nous délivrera un set bass dansant mais plus près d’un « one man show » que d’un dj DMC ; dommage, sa sélection est quasi parfaite ! Club cheval, que l’on avait déjà vu en Live à Marsatac, ne nous a pas déçu : Myd, Sam Tiba, Panteros666 et Canblaster se sont donnés à fond, accrochant le public, venu en connaisseur. Leurs morceaux sont revisités et joués de façon entêtante et dansante ; impossible de résister !

clubcheval_dome_sonar2016_biancadevilar-(13)

Le Sonar by Night nous proposait un line up tout simplement indécent !!! Ce fut un feu d’artifice du début à la fin : Mura Masa, d’abord, que l’on avait raté au K-live Festival (Sète), nous ravit avec ses nappes irrésistibles, accompagné d’une chanteuse à la voix chaude et glamour. DJ EZ, le king du UK Garage avec sa dextérité incomparable, nous a joué tous les Anthems du genre. Just amazing baby ! Kaytranada, que l’on avait déjà vu sur l’édition 2014, ne nous a, malheureusement pas surpris : un set enchainé de pépites, sans réelle prise de risque. Skepta et son crew, comme l’année dernière, par contre, ont confirmé leur niveau, en haut de la scène « Grime ». DJ Craze nous a scotché tant par sa maîtrise de la technique que par la construction de son set, ne laissant que quelques secondes chaque morceau, sans perdre en intensité et revisitant tous les styles. Boys Noize nous a réellement surpris ! Il nous livre là un live résolument dancefloor, tous ses tubes sont revisités à l’instar du « Frau » en version electro dubstep ! Eats Everythings assure, comme à son habitude, un set « power house » de très bonne qualité. Fatboy Slim commençant par le « eat sleep rave repeat » a enchainé tous ses tubes et les gros hits du genre, sans réelle surprise. Laurent Garnier, enfin, avait investi le SonarCar, pour 7 heures de set. Nous nous y sommes retrouvés afin de finir cette édition en beauté, reboostée par une heure de techno Détroit, nous rappelant les plus beaux finish des premiers sonars !
ce samedi restera dans les annales de nos meilleures éditions.

boysnoize_pub_sonar2016_arielmartini_7

 

Craze_SonarPub_sonar2016_Leafhopper_015

 

bookashade_club_sonar2016_arielmartini_23

 

laurentgarnier_car_sonar2016_arielmartini_5