Vald se taille et Lorenzo plane aux docks des Suds le 23/03/18 - TECKYO.com

Vald se taille et Lorenzo plane aux docks des Suds le 23/03/18

Vald se taille et Lorenzo plane aux docks des Suds le 23/03/18

C’est la première fois que je couvre un concert de ce genre ! Habitué des musiques électroniques, j’ai toujours aimé le rap.

Loin des grands icônes comme Iam et la FF, je sais apprécier la nouvelle génération du rap Français qui rajoute des sons électroniques dans leurs beats et qui balance des paroles décomplexées et complètement folles.

C’est donc tout naturellement que je me suis rendu au concert de Vald et Lorenzo, organisé par LA SAS dans le cadre du festival AVEC LE TEMPS.

J’enfile une chemise à fleurs, un jogging et mes plus belles Reebok. Je suis prêt. Un détour à la Savine et me voilà devant les Docks. C’était Vendredi 23 Mars 2018. Il faisait bon, on est tarpin bien à Marseille.

Je suis rentré un peu tard donc je n’ai pas pu voir la première partie, mais déjà première bonne nouvelle : le Ricard est à 2€. Après le passage au bar, je fonce apprécier Lorenzo.

Lorenzo

Y’avais une soucoupe volante sur la scène avec le poto Ricco aux commandes. La dernière fois que j’ai vu Lorenzo, il était venu avec son kebab; la prochaine fois c’est le bloc et le charbonneur ?

L’ambiance est bonne et toute l’équipe de Lorenzo bien chaude, la salle des sucres est pleine, même à l’étage.

Les musiques s’enchainent et le public se déchaine, que ce soit sur le Freestyle du sale, fume à fond, fais pas le mec, carton rouge…

J’ai l’impression d’être le seul à ne pas connaître les paroles par cœur ! En parallèle dans la salle, ça « pogote » et même si on perd ses potes, on se prend au jeu.

A un moment, Lorenzo porte un T-shirt avec une AK et des ailes : c’est un petit clin d’œil à ses potes du groupe Columbine que je recommande chaudement.

Toute la salle termine le show en obéissant à sa dernière musique : fume à fond !

Vald

Petit break après la folie Lorenzo. Je me recharge au bar et je retourne me choisir une place de choix. Enfin, la lumière s’éteint et l’excitation de la salle remonte.

Au premier rang, on scande des « paris, paris on t’enc*** » Je me souviens alors que Vald, fan du PSG, avait posté une vidéo où on le voyait porter fièrement un maillot du PSG au Vélodrome. Des fanatiques Marseillais l’attendent de pied ferme.

Comme l’ambiance est bonne enfant et en fan de l’OM, je chante avec toute la salle. J’aurais peut-être mieux fait de me taire.

Vald, teint en blond, rentre sur scène avec son crew dont Suikon Blaze Ad. Sans vraiment tenir compte des acclamations, il débute sa première musique : Primitif ! Nous reconnaissons tous son nouvel album. Toute la salle chante et s’enjaille au rythme de ses paroles.

Et tout d’un coup, à la moitié de la première chanson, Vald sort de scène. Ça jette un froid sur tout le public et moi y compris : que se passe-t-il ?

Passé quelques minutes, il revient sur scène en colère. Il annonce alors qu’il ne souhaite pas continuer sa prestation car il se fait, je le cite, « cracher dessus » . Il repart et quelques instants plus tard c’est un fumigène allumé qui est envoyé sur la scène proche du DJ. Toute la scène est évacuée.

 

A ce moment-là, j’imaginais déjà le concert s’arrêter. Il était encore un peu tôt pour aller écouter de la techno à la Friche.

Un bon quart d’heure plus tard et après que des perturbateurs soient évacués par la sécurité, tout le public hurle « VALENTIN ! » ou encore « SULYVAN ! »

Il revient enfin ! Avec un bombers estampillé « OM » dans le dos.

C’est reparti pour le show avec le classique « Selfie » puis il enchaîne sur des musiques de son nouvel album XEU comme chépakijchui, résidu, offshore…

L’ambiance est super et sur scène, ça bouge dans tous les sens au rythme de l’excitation du public ! Super moment. J’aurai aimé entendre « deviens génial » ou encore « réflexions basses » mais on ne peut pas tout avoir.

Vient l’heure du sacro-saint spatio tube Désaccordé. Je n’ai pas de mot pour décrire le bonheur partagé par l’ensemble du dock à ce moment-là. Je chante à tue-tête comme une groupie, j’assume !

 

Lorenzo revient sur scène le temps de partager un morceau avec Vald. Puis c’est au tour du morceau Dragon, enregistré en featuring avec Sofian (qui n’est pas présent ce soir-là)

23h30 : fin des courses. Malgré l’émotion, il faut partir et passer à autre chose.

Ce qui est sûr, c’est que j’ai passé un super moment à écouter cette nouvelle génération du rap FR qui ne se prend pas au sérieux et qui propose des textes qui touchent. Un public assez jeune et sur-motivé qui sait faire la fête ! On retiendra le débordement des fanatiques de l’OM, mais l’organisation a su remettre le concert sur bonne route !

Je remercie enfin LA SAS PROD pour ce super évent et pour l’invitation ! Prochain RDV rap @Marsatac avec notamment Lomepal.

Axel

Crédits Photos : VALD, Lorenzo et LA SAS.