Rencontre avec Vøltaire – son live à découvrir aux Electros d’Uzès - TECKYO.com

Rencontre avec Vøltaire – son live à découvrir aux Electros d’Uzès

Rencontre avec Vøltaire – son live à découvrir aux Electros d’Uzès

Vøltaire, jeune producteur Parisien originaire du Vaucluse, présente cet été son nouveau live machines « un genre de musique aérienne (…) mais plus poussé vers l’émotion » nous dit il, entre un électronica aérienne et une techno millimétrée, il vous en dira plus sur son courant qu’il nomme lui même « Techno Astrale ».
Repéré par Peck, directeur artistique et producteur de nombreux festivals et soirées comme Tohu Bohu, Kolorz, Festival Résonance, Dernier cri, Acontraluz et bien sûr les Electro d’Uzès, où Voltaire jouera le 4 aout.
Sur le même plateau que Paula Temple, Bjarki ou encore Shlømo, Voltaire vous fera découvrir son dernier projet live. Nous sommes allés à sa rencontre pour en savoir plus sur lui, son live, et sur ses objectifs. (un morceau de son live est à découvrir à la suite de l’interview).

Salut Vøltaire, merci de nous consacrer cet interview en présence de Max (son manager) en prévision de ton passage sur scène aux Electros d’Uzès le 4 aout prochain.

Vøltaire : Avec plaisir.

Déjà qui es tu, pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Vøltaire : Je suis dj, compositeur de musique électronique, résident sur Paris. Je compose depuis maintenant 5 ans en studio que j’ai formé petit à petit et à coté je travaille dans l’audiovisuel

Ton Studio est dans la capitale mais tu es proche de la team NoTime basé dans  la région.  Donc tu viens d’où ? Avignon, Paris ?

Vøltaire : Je suis résident des soirées NoTime et je viens effectivement du Vaucluse.

Tu te fais nommer Voltaire, avec pour objectif de finir au Panthéon des musiques électroniques ?

Vøltaire : On va essayer oui ! (rire)

Sérieusement, dis-nous en plus sur l’origine de ton nom de scène ?

Vøltaire : En fait « Voltaire » me suit depuis ma naissance, c’est mon deuxième prénom, j’ai pris du temps à l’analyser, analyser le sens, à comprendre et puis maintenant je m’aperçois qu’il y a de plus en plus de points communs avec ce choix. Vu que c’est mon deuxième prénom tu vois, c’est une sorte de seconde identité. Ce serait un profil artistique qui serait plus poussé.

Rentrons dans le vif du sujet, nous te retrouverons sur scène aux Electros d’Uzès. Tu t’y produira en live, dis nous en plus sur ton live ?

Vøltaire : Le live c’est une finalité du projet en fait, je suis vraiment orienté plus live que dj set en fait parce que j’accorde une place plus importante dans le déroulement de l’histoire, d’avoir un début une fin, une succession de deux morceaux cohérents, un univers constant en fait. C’est ça qui me pousse à faire du live, et oui du coup Uzès le 4 aout. Ce sera un live d’une heure, de techno astrale.

Justement, qu’est-ce que la techno astrale ?

Vøltaire : La « Techno Astrale » est le terme qui, je trouve, définit le mieux mon projet artistique, c’est-à-dire un genre de musique aérienne mais plus poussé en fait, plus poussé dans l’émotion, plus poussé dans une sorte de trance, mais dansante.

J’ai vu sur ton soundcloud un seul morceau, un remix de chez AZZUR Records, est-ce justement de la « Techno Astrale » ou c’est autre chose comme style ?

Vøltaire : Ce remix relève plus de l’expérimentation, ce n’est pas du tout la nouvelle forme du projet. C’est plus pour essayer de jouer sur des sonorités pas toujours simple à écouter et essayer de faire quelque chose avec ça.

Ton Setup ?

Vøltaire : Alors mon setup, deux synthés analogiques de chez Korg, le MS20, le minilog, qui est intéressant, vraiment super. En plus de ça, j’ai la fameuse TR8 que l’on trouve de-partout aujourd’hui. Bien sûr un midi et des controllers pour Ableton live … Ableton live la pièce maitresse.

J’ai lu dans ta bio que tu étais influencé par Shlømo , qu’est -ce que ça te fais de te retrouver sur le même plateau le 4 aout ?

Vøltaire : c’est grave cool , je respecte énormément sa musique et aussi la personne, il a un super parcours et je suis très content de le voir sur scène. Et en plus Shlømo a joué et joue aussi ma musique.

Comment a t’il fait pour accéder à tes morceaux auxquels nous, nous n’avons pas accès ?

Vøltaire : C’est lors de la venue d’AWB à la dernière soirée Notime à l’akwaba où AWB a joué juste après moi et a pu voir mon live qu’il a bien aimé donc il a fait découvrir ma musique à Shlømo. Nous nous sommes recroisé sur paris et je lui ai envoyé mes tracks.

Le « ø » de « Vøltaire » c’est pour monter une secte avec Shlømo ?

Vøltaire : Il y a un type qui s’appelle exactement comme moi tu vois, Voltaire qui apparemment est philosophe, il n’a pas voulu que je lui emprunte son nom. (rire)

Des sorties, des remix, de nouveaux projets ?

Max : le public le découvrira, le but là c’est d’abord de faire connaitre le projet par le live puis après par des sorties.

D’autres dates de prévues prochainement ?

Max : La date à Uzès est une date clé sur le parcours de Voltaire, les partenaires vont venir le voir et vont pouvoir être conquis et cela permettra de débloquer d’autres dates par la suite.
Sinon oui il se produira également en live à la Faction#2 le mardi 14 aout à l’Akwaba avec Villanova, Milenà, la station rose et le Notime crew.

Ton morceau du moment ?

Vøltaire : « Quo » de DJ Lily chez Bror Records.

 Après de longues négociations nous avons réussi à choper l’un des morceaux du live « Ignition » qui pour l’instant est exclusivement accessible ici dans l’article! Bonne écoute!

 

Rendez vous le 4 aout à 21h aux Electros d’Uzes pour venir apprécier sa prestation.

Facebook/Soundcloud