Le Camion Bazar

Le Camion Bazar

Tout le monde a déjà entendu parler du Camion Bazar, qui écume depuis quelques années, de nombreux festivals et soirées. Mais qui se cache derrière ?

Nous avons voulu en savoir plus, à l’occasion de leur venue à Sète pour le Festival « Bazr », dimanche 3 décembre (Chai Larosa)

1°) Qui se cache derrière Camion Bazar ?

Romain Play, dj et musicien tout terrain, Benedetta, scénographe et chauffeuse de dancefoor et toute la troupe de déglingués du Bazar : John, Clo, les 100 coins etc, les Pipoux, les Barjulos, Jean Jean, Loïc, Inès, Binomio, les 100 coins etc

2°) Comment vous est venue cette idée  ?

On est passionnés de festivals, ce petits mondes à part où la vie est plus belle, où les rêves prennent forme. Souvent sur les routes d’Europe, on a imaginé un moyen de faire partie de cet univers magique, un peu une vie à part, en combinant toutes nos passions : la fête, les voyages, la créativité sans limites, le son et le partage.

3°) Ce camion n’est pas trop encombrant ?

Diriez vous de votre fils qu’il est encombrant ? Peut être, mais notre camion lui, jamais ! C’est la base de tout, il est docile, serviable et toujours partant pour l’aventure ! Il est petit, se faufile partout, mais il peut contenir tellement de choses ! Baignoires, totems, chiens, lit, lampes, boules à facettes, tapis, guirlandes, dragons et j’en passe. Le sac de Marie Poppins n’est qu’un piètre contenant par rapport à notre camion !

4°) Pensez vous que votre rapport au public est différent que quand vous vous produisez sur une scène classique ?

Alors oui, si la scène est grande, haute, inaccessible, c’est sûr que c’est différent. Il y a beaucoup trop d’écart entre nous et les copains qui dansent. Mais en général on joue dans des salles où la scène est petite et peu surélevée. Ou alors on se débrouille pour mettre la scène dans la fosse.
Quand on ne le fait pas, c’est que la technique du club nous l’empêche, dans ce cas là on est très tristes 🙁

6°) Quels sont vos souvenirs les plus improbables en soirée ?

Tout ce qui a rapport au pipi en général (seau, pisse-debout, poubelle, pinte.. beaucoup trop d’anecdotes sordides).

Il y a eu l’histoire d’un certain symbole qu’on avait recrée à partir de bretzels avec Francis (Rose et Rosée) qui avait faille déraper, mais qu’on avait bien rattrapé (je reste floue mais c’est pour notre et votre bien).

La fois où avec Inès, on se reposait dans le camion après une grosse teuf, les gens dansaient encore sur le dancefloor d’à côté, et plusieurs mecs du quartier (Bobigny) venaient nous voir en pensant qu’on était des putes. Ils étaient on ne peut plus sérieux. C’était vraiment surréaliste, alors qu’on étaient posées dans un lit avec toute la déco du camion et les disques autour.

La fois où on a failli cramer tout le Badaboum, au Nouvel An, car un plumeau avait pris feu, lors d’une parade. La rapidité de John nous avait sauvés.

Il y a eu l’after dans tout Lyon avec la Mamies, avec des moments embarrassants, comme au Sucre.

Toujours avec la Mamie’s, l’after du Macki festival dans le camion, pareil, une roue libre parfaite.

Bref, on a de quoi écrire un bon livre 🙂

Toutes leurs dates ici : https://www.facebook.com/LeCamionBazar/