Ben Watkins (Juno Reactor)

Ben Watkins (Juno Reactor)

Compositeur de musiques de films (The Matrix, Mortal Kombat, Beowulf, Roméo+Juliette, Drive et de l’anime Brave Story), de jeux vidéo (Frequency, Jet Moto 3, Legion (le trailer), Lara Croft:Tomb Raider (le trailer)) et diverses réussites musicales comme le générique du grand prix de F1 du Japon.

===> 8 albums + 15 singles et Eps depuis 1993…
Ben Watkins répond aux questions de teckyo.com (in English at the end).
.
bande_laterale_juno
Au cours de tes tournées au Japon qu’est-ce qui t’a le plus surpris ?

1 – Au début nous avions l’habitude de poser notre son au sommet des montagnes dans la région de Gifu avec pour seul moyen d’accès une piste étroite où seul un véhicule de front pouvait passer. L’hébergement était très ancien, le toit et et le sol avaient des inclinaisons particulières, les fenêtres aussi.

L’accès à cet endroit ce faisait par une longue passerelle en corde et la nuit, sans lumière, en passant au dessus du vacarme des chutes d’eau, c’était effrayant !

Entre les loges et le lieu du concert, je devais cheminer à la lumière de la pleine lune car ma torche s’éteignait sans cesse. J’avais été informé que les ours et autres animaux sauvages étaient présents et chacun de mes pas devenait plus lourd, les distances me semblant plus longues qu’en plein jour. Une fois, j’ai du m’assoir et attendre qu’un énorme ours brun daigne s’éloigner et au lieu d’être effrayé, je me sentais hilare du fait qu’il ne souhaite pas me croquer. OK mais cela n’ai jamais arrivé Complice et j’ai appris plus tard que les ours dans cette région sont de petites tailles et ne feraient pas de mal à une mouche, mais j’en imaginais un derrière chaque arbre !

2 – Le Japon est le berceau de Juno Reactor, donc pour moi c’est notre géniteur, nous avons eu tellement de liberté pour faire ce qu’on voulait et nous avons commencé à jouer pour 90 personnes en 1994 à Oji (Tokyo) puis, la même année, pour 80 000 personnes à Fuji et je suis encore très proches aujourd’hui des japonais croisés cette année-là.

3 – Les producteurs du manga Brave Story qui me confie un orchestre complet pour composer une musique alors que je n’avais jamais composé auparavant et cel juste pour découvrir la « sonorité » de Juno.

4 – Travailler pour Kōji Morimoto et son surprenant court métrage « Dimension Bomb » (ndlr : avec  un envoutant morceau musical de 18 minutes). Koji que j’avais croisé auparavant lors des soirées dans les montagnes.

5 – Le Japon m’a initié à la philosophie bouddhiste, mes enfants vont à la seule école bouddhiste d’Europe, ce qui leurs permet une merveilleuse découverte du monde.

Le Japon a changé ma vie de nombreuses façons et m’a apporté plus que je n’aurais jamais imaginé.

Depuis 1990 tu as des collaborations artistiques avec des artistes de pays différents et d’univers musicaux inhabituels. Quelles seront tes futures collaborations en 2012 et 2013 ?

Je suis en train de travailler en Inde avec Hamsika Iyer une étonnante chanteuse basée à Mumbai ainsi qu’avec Ravi Chary à la sitar qui réside aussi à Mumbai. Je collabore aussi avec Budgie l’ancien batteur de Siouxsie and the Banshees.
Je travaille toujours avec Sugizo le célèbre guitariste japonais, violoniste à ses heures.

Dans ton dernier album « Inside the reactor II – From the land of the rising sun » sortit début 2012, peux-tu recommander un morceau à ceux qui veulent découvrir ton son ?

Mon morceau favori est le « Tokyo Dub remix« , avec le regain de vitalité si particulier, apporté par le synthétiseur.

Plus que d’autres pays, la France essaye de lutter contre le piratage de la musique et pas seulement contre les revendeurs illégaux, mais aussi contre ceux qui veulent juste écouter un morceau une fois ou deux pour se faire une idée..

logo_JR_200Quelle est ta vision pour la protection des oeuvres en ligne ? Par exemple, penses-tu qu’un artiste doit proposer une partie de son oeuvre gratuitement ?

Si le monde trouve un moyen de protéger les droits des artistes lors du téléchargement, 99% des artistes adopterait cette invention, personne ne veut voir disparaitre ce qui a pu prendre deux ans pour être créé voire même plus longtemps dans mon cas… Mais c’est un fait.

J’ai toujours enregistré les émissions radios quotidiennes de John Peel (ndlr : catalyseur de la scène musicale indépendante britannique sur BBC Radio 1), donc d’une certaine façon je « piratais » ce contenu afin de l’écouter durant la semaine et j’en achetais que une ou deux par mois.

Il y a tellement de musique dans le monde à acheter,
payez celle que vous aimez, c’est le meilleur moyen !

Vaison_World_Electronic_14-04-2012_50

Pour la soirée Vaison World Electronic du samedi 14 avril à Vaison-la-Romaine quel type de show vas-tu proposer ?

Ce ne sera pas le show habituel des grands festivals je viendrai avec notre VJ.

Les frais de déplacement de la totalité du show pour cette soirée sont trop importants, j’espère qu’avec la sortie du nouvel album que nous pourrons amener le dispositif scénographique maximal de nouveau en Europe…

 


 

During yours trips in Japan, what are the things that surprise you or amaze you the most (many answers if you want) ?

In the early days we used to play parties on the top of mountains in the Gifu region of Japan, a tiny little track with just enough room for one car would take us almost to the top. The guest house was ancient, everything was at strange angles, the stairs the roof the windows, to get there you had to cross a long rope bridge, (at night with no torch and hearing the thundering waters below was scary)

Between the soundcheck and the gig, i had to walk in the full moon dark with a torch that kept turning itself off, I had been warned about the bears and other wild animals on the mountain, every step seemed louder and everything seemed bigger than it had in the day, and there,  by the bridge was an enormous brown bear, i sat and watched with the light of the moon behind until it moved away…. instead of being scared i felt exhilarated that it hadn’t wanted to eat me….OK SO THAT BIT WASN »T TRUE, there was no bear, in-fact later i was told the bears in that region were little things and couldn’t hurt a fly, but no one told me that, so on my way to the hotel i saw a big brown bears behind every dark tree!

Japan is the birthing pool for Juno Reactor, so for me it is our mother, we have had so much freedom to do what we want, we started off playing to 30 people in 94 in Oji (Tokyo) and have played to 80,000 at Fuji rock, everyone we met in 94 I still know and love, that is unique for me. « Brave Story »  producers gave me an orchestra to write for, despite i had never written for one before, wanting to know how juno would sound, Koji Morimoto Who i worked with on his amazing film « Dimension Bomb » used to come to the early mountain parties.

Japan introduced me to Buddhism, my kids went to the only Buddhist school in Europe, which gave them a wonderful introduction to the world. Japan has changed my life in so many ways and has given more than I could every imagine.

From 1990, you had many collaborations with differents artists from differents countries. What about yours futures collaborations for 2012 and 2013 ?

I have been working in India, Hamsika Iyer is an amazing singer from Mumbai, Ravi Chary, Sitar, also from Mumbai, Budgie, from the Creature and the Banshee’s on drums, Sugizo on Guitar and Violin,

In your new album : « Inside the reactor II – From the land of the rising sun » what track(s) could you recommend for people who want to discover you and why ?

My fav track is the Tokyo Dub remix, he did an amazing job of combining the feeling of the org track and giving it a new lease of life.

The French gouvernement try to fight music pirates (more than others countries), not only those who illegaly resales, but also people who wants to listen one or two times for discovering.

What is your vision for the protection of online music distribution ? For example do you think that artists should propose for free a part of their catalog ?

If the world woke up to a way to protect the rights of artists from downloading, 99% of artists would adopt this invention, no-one wants to give away something that might have taken them 2 years to write, or in my case  longer… but it is a fact,  I always used to record the radio of the John Peel sessions and his shows, so in some ways i was downloading it then, I would listen to that tape all week and then record the next week… only buying one or two every month. There is too much music in the world to pay for it, just pay for the music you love, that is the best way.

For the Vaison World Electronic in the south of France what « configuration » do you intend to propose for your show?
(Pieces of music ? Kind of instruments ? Proportion between electronic and acoustic work ? etc…)

This is not a full line up show, I am coming with our VJ. The costs of bringing the full show are beyond this little tour, hopefully with the release of the new album we will bring the juggernaut show back into Europe…